• Bonjour tout le monde !

    Un deuxième sujet est arrivé : Faire le portrait d'un personnage que vous aurez vous même inventé.

     

    - Style et/ou genre : libre

    - Vous pouvez proposer une musique et ou une image pour accompagner votre texte.

    - Nombre de caractère : libre (même un poème de six vers sera prix en compte)

    - Votre personnage peut avoir n'importe quelle nature : humain/animal; féminin/masculin; 2ans/80ans; gentil/neutre/méchant etc...

    Pour participer :

    Envoyer votre récit à l'adresse suivante : edelweiss.etoile@laposte.net, avec comme objet "concours n°2". Votre texte devra être envoyé directement par copier-coller ou par pièce jointe si le format est open office ou libre office. Il faudra signer votre texte avec votre pseudo (ou vos pseudos si il y a plusieurs auteurs).

    N'hésitez pas à laisser un commentaire si vous voulez participer ou si vous avez des questions smile

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • Bonjour à tous !

    Je me propose d'ouvrir le bal avec une petite description principalement physique d'une jeune fille ailée...

    Elle s’appelait Abygaëlle. Ses yeux étaient noisettes, cernés de longs cils qui lui donnaient un air à la fois espiègle et amusé. De longs cheveux châtains tombaient en cascade ondulante sur ses fines épaules et descendaient jusqu’au milieu de son dos, entre ses deux ailes. Des ailes de papillon qui paraissaient si fragiles et qui, pourtant, pouvaient la faire s’élever dans les airs à tout moment. Abygaëlle était une jeune fée assez banale, en somme, avec ses petites oreilles pointues sous une couronne fleurie  et sa courte robe aux couleurs de l’automne. Elle appréciait sa liberté que, peut-être, certains appelleraient sauvagerie.

    Et la voici !

    Concours n°2 - Participations

    L'image a été trouvée Ici

    Aller, soyez nombreux à nous présenter vos personnages imaginaires (ou non !)

    A la revoyure,

    Enki

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Des petites oreilles félines noires et blanches pointèrent d’abord. Puis son visage apparu. De grands yeux verts en amande, avec deux fentes comme des abysses profondes reflétant la lumière du jour. Un regard fabuleux qui vous transperce et vous transporte dans l’océan tumultueux des sentiments.

    Pourtant, tout son corps exprimait sa timidité. Sa petite queue noire qui s’enroulait sans cesse sur elle-même dans un mouvement infini, gracieux mais nerveux ; son faible sourire d’où émergeaient à peine deux dents pointues ; sa façon de se cacher vainement derrière ses pattes de chat noires et blanches ; et même sa façon de repousser les petites mèches noires bouclées qui lui tombaient dans les yeux. Timide mais si jolie…

    Elle étudiait la littérature, comme le soulignait les nombreux livres qui s’entassaient dans sa chambre. Elle aimait dévorer de bons bouquins pendant la nuit, passer du temps avec les personnes qu’elle aimait le plus, même si elles étaient peu nombreuses, ou encore dessiner de courtes bandes dessinées. Timide et à la fois très ouverte, adorable au possible, mais si fragile et profondément  tourmentée au fond de son cœur, l’âme brisée de ceux à qui l’enfance a été volée.

    Tout se lisait dans son seul regard et l’expression de son corps meurtri de jeune Neko.

     Anonyme

     

    Concours 2 - Participation n°2

     

     

    L'image vient d'Ici

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Concours N°2 - Participation n°3

     

    L'autre homme ne parlait pas. Du haut d'une vingtaine d'années, il était vêtu d'une longue cape noire. Lorsque le dauphin leva la tête pour regarder son visage, la lumière du soleil l'empêcha de le discerner clairement. Cependant, James tressaillit lorsqu'il croisa son regard. Il se tourna vers sa fiancée, qui semblait avoir eu une pensée similaire. Cet homme était terrifiant.

    ***

     

    Il releva la tête, dévoilant son visage. Horreur !! Si la partie gauche de ce dernier était parfaitement ordinaire, la partie droite, elle, montrait une vision cauchemardesque. Il n'y avait pas la moindre partie de peau, ce qui laissait apparaître un demi-crane d'une couleur âcre. Un globuleux œil vert à l'air féroce semblait tournoyer dans une orbite vide. Sur la mâchoire, douze dents noires et pointues poussait en tous sens, déchirant le peu de gencive qu'il restait. Ce visage donnait à l'homme une terrifiante allure de mort-vivant.

     

    Adwel Sil'Gaard

    Guerriers d'Ywila - James

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Vêtue d'une longue robe violette et bleue ornée de légers fils d'or, elle m'observait de son regard profond où je me noyais... Puis elle me sourit ; et un arc-en-ciel naquit de ses mains et s'arqua au-dessus de sa tête. Elle le lança en l'air, ses longs cheveux noirs et bouclés ondoyant tels l'eau d'une rivière coulant dans son dos.

    C'était une fée de l'eau et elle maitrisait son art à la perfection.

     

    Khalia

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique